Hermanni hermanni BOETTGERI à L'ETAT SAUVAGE - Bulgarie -

SITE INTERNET : https://testudoland.hpage.com/bulgarien-schwarzmeerkueste-lokalform.html

TESTUDO HERMANNI BOETTGERI SUR LA CÔTE BULGARE DE LA MER NOIRE (Traduction faite par mes soins de l'allemand en français).

Testudo hermanni boettgeri de la côte de la mer Noire, Bulgarie

Thb bulgarie
 
Les tortues bulgares ont la réputation d'être particulièrement grosses.
Plus d'infos => Les géants légendaires de Bulgarie
 
Lors de mes quatre voyages sur la côte bulgare de la mer Noire - l'aire de répartition la plus orientale de T.hermanni boettgeri - je n'ai vu presque que des Thb de taille petite à moyenne. Cependant, il y a une particularité en termes de taille : les animaux mâles sont presque aussi gros que les femelles ici.

.......................................................................

Caractéristiques communes de la carapace :
- Forme oblongue ronde
- Couleur de base jaune clair à olive avec des marques noires claires
- petit dessin en forme de larme sur l'aréole des 2ème et 3ème écailles vertébrales
- Aréoles du 4ème écaille vertébral pour la plupart non pigmentées

.......................................................................

Caractéristiques communes du plastron :
- La couture entre les plaques pectorales est plus courte ou de la même longueur que la couture entre les plaques fémorales !!!
- Gulaire relativement proéminent.
- Bandes noires presque continues, plus noires dans les zones extérieures qu'à l'intérieures 
Des anomalies du plastron et une croissance légèrement asymétrique sont relativement courantes. (Voir les photos de Carapax ci-dessus) Le biologiste Andrej Stojanov a estimé le nombre de spécimens présentant des anomalies à environ 15%. (Source : Andrej Stojanov : Historia naturalis bulgarica, 11, 2000 pp.97-105)

Certains animaux auraient été classés par les experts en races mixtes Thb x Thh ou Thb x Thherc. Cependant, on peut être sûr qu'aucun mélange n'a eu lieu dans les zones relativement intactes.
T.hermanni boettgeri et Testudo graeca ibera partagent l'habitat sur la côte sud et centrale de la mer Noire. La thb se fait de plus en plus rare vers le nord. Le plastron présente certaines similitudes avec Tgi. (Gularie saillante, suture centrale entre pectorales et fémorales, dessin irrégulier) L'un ou l'autre Tgi a-t-il été impliqué ici dans les générations précédentes ?

 

Tous les enregistrements proviennent d'animaux sauvages.
 
Lectures complémentaires :
Vladimir A.Beshkov "Tortues de taille record Testudo graeca ibera et Testudo hermanni boettgeri de Bulgarie", 1997 "
Andrej Stojanov : « Historia naturalis bulgarica, 11, 2000 »

(Danke schön Gunda Meyer D. R)